Les meutes de worgens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les meutes de worgens

Message par Cordea le Ven 23 Déc 2016 - 0:56



Les worgens sont des créatures grégaires, formant des meutes voir des tribus. Si tous ces regroupements n'ont jamais formé de civilisations proprement dites, ils ont violemment marqué l'histoire de leur présence dans les régions qu'ils ont infesté. Plus récemment, certaines meutes ont émergé de leur folie et rejoint l'Alliance dans sa lutte contre les réprouvés.


Meutes et tribus :

Une meute de worgen comporte de quatre à douze individus menés par un dominant (encore appelé alpha ou patriarche). Avec le temps, les meutes se rejoignent parfois sous la férule d'un dominant particulièrement fort et deviennent des tribus à part entière. Une tribu peut ainsi rassembler entre vingt et deux cent worgens. On emploie le plus souvent le terme de meute pour désigner indifféremment les tribus et les meutes proprement dites.


Les worgens à travers le monde :

Si toutes les épidémies worgen n'ont pas donné lieu à la création de tribus, on recense un nombre important de meutes à travers le monde. Quelques unes sont éteintes ou dissoutes à l'heure actuelle, toutefois nous les citerons également dans ce catalogue. Les worgens sauvages n'étant pas tous des menaces pour l'ensemble des races d'Azeroth, nous baserons la classification sur l'affiliation à l'Alliance ou non des worgens à l'Alliance.


Worgens affiliés à l'Alliance :

- Worgens de Gilnéas : Les Gilnéens sont à la fois les worgens les plus nombreux et les plus dispersés à travers le monde. Il s'agit d'une souche récente apparue peu avant la chute de Gilnéas en l'an 30 alors que des worgens issus de la forêt des Pins Argentés sont parvenus à infiltrer le royaume et en infecter les populations. Tous les Gilnéens ne sont pas des worgens, mais une grande partie des gilnéens maudits sont ralliés sous la bannière du roi Genn Grisetête lui même infecté. Les efforts des Gilnéens se concentrent essentiellement contre la Horde, notamment les réprouvés qui ont envahi leur royaume.

- La meute Croc-de-sang : Atteints peu après la construction du Mur de Grisetête, les worgens Croc-de-sang ont finalement obtenu leur revanche en contaminant une bonne partie de la population gilnéenne. Après l'invasion des réprouvés, leur chef, Ivar, a finalement accepté de se joindre aux efforts de Grisetête pour reprendre le contrôle de la Forêt des Pins- Argentés. Les efforts conjoints des meutes ont permis notamment de défaire les seigneurs des Confins à Ombrecroc.

- Worgens de Hautebrande : Chassés d'Austrivage et de la région de Hautebrande par les réprouvés, les survivants n'eurent d'autres choix que de trouver un asile sur l'Île de Fenris. En proie aux attaques incessantes des morts vivants, ils ont finis par accepter de boire le sang d'Ivar afin de rejoindre le Front de Libération de Gilnéas.

- Worgens de Griffebranche : Invoqués par Velinde Chantétoile, l'ancienne propriétaire de la Faux d'Elune, un groupe de worgen a investi la clairière de Griffebranche au nord de Gangrebois. Dirigés par la Mère de la tanière Ulrica, ces worgens font partie pour certains des premiers elfes contaminés par la malédiction : les Druides de la Faux.

- Les Hurleurs Noirs : Une meute de worgens affiliés à Gilnéas s'est retrouvée sous l'emprise d'un dragon noir infiltré sous le nom de Lord Hiram Creed, durant le grand Cataclysme. Bien que Lord Hiram ne soit plus de ce monde, il est possible que son sang boue encore dans les veines de ces "Hurleurs Noirs" malgré l'hypothèse d'Irion selon laquelle le pouvoir devrait se dissiper avec le temps.


Worgens indépendants :

- La meute Plaie-de-Nuit : Il s'agit de la plus importante meute de worgens sauvages encore active à ce jour. Après que les pouvoirs de la Faux d'Elune aient libéré la malédiction dans le Bois de la Pénombre, de nombreux villageois infectés se sont rassemblés autour d'un dominant appelé Marus et formé la meute Plaie-de-nuit. En lutte avec les Veilleurs de Sombre-Comté, ces worgens existent encore malgré les purges menées à leur encontre.

- Les Fiers-à-Flot : Anciennement affiliés à la marine des Flots Noirs, ces corsaires ont été capturés par les forces gilnéennes peu avant la construction du mur de Grisetête. Des années plus tard, ils sont parvenus à s'enfuir, porteurs de la malédiction worgen et ont refondé leur équipage. A présent au service de la Voile Sanglante, ils écument les Mers du Sud.

- Les pillards de Lycanthoth : Lors de la seconde bataille du Mont Hyjal, des Gilnéens ont succombé à la corruption des Dieux Très Anciens et rejoint le Marteau du Crépuscule dans son orgie de destruction. Bien que Lycanthoth, la créature maléfique qu'ils protégeaient, ait été vaincue, leur devenir reste incertains à ce jour.


Worgens éliminés :

- Culte de la Faux / Culte du loup : Comme dit précédemment, tous les druides de la Faux n'ont pas été éradiqués ou ramenés à la raison. Un groupe de ces derniers, menés par Ralaar Brasecroc (l'Alpha Prime) et allié à Arugal, a tenté de s'emparer de la Faux d'Elune pour déverser une fois de plus la malédiction sur le monde. Ralaar fut finalement vaincu par la prêtresse de la Lune Belysra Soufflétoile et sa meute dispersée.

- La meute Ombrecroc : Les expérimentations de l'archimage Arugal au donjon d'Ombrecroc ont amené les worgens à réapparaître dans la région. Liés aux enchantements d'Arugal, ils ont pendant longtemps servi les intérêts du maître avant d'être éradiqués par les réprouvés. Certains d'entre eux ont été capturés par le Fléau et relevés en tant que chevaliers de la mort à la nécropole d'Achérus.

- La meute Ragelune : A l'ombre du Donjon d'Ombrecroc, au sud de la Forêt des Pins Argentés, les habitants du village de Bois-du-bûcher ont été frappés par une forme particulière de malédiction. A la nuit tombée, ils se transformaient en worgen et éliminaient tous les humains ayant eu le malheur de rester. Bois-du-Bûcher étant tombé lors de l'invasion de Gilnéas par les Réprouvés, les worgens Ragelune survivants ont certainement rejoint la meute Croc-de-sang.

- La Lune sanguine : Les forces qu'Arugal souhaitait déployer face au Fléau furent finalement retournées contre lui. Relevé par le roi liche, il dut reprendre ses travaux au service de ce dernier et libérer la malédiction worgen dans les Grisonnes, à partir de sa base d'opération de la Lune sanguine. Certains worgens ont été par la suite relevés en tant que chevalier de la mort avant que la Lune sanguine ne finisse par tomber sous les efforts conjoints de la Horde et de l'Alliance dans la région.

- La meute Frayeloup : Les origines des worgens Frayeloup est mal connue. Ils ont sévi pendant quelques années dans le val Hurlant, une enclave située au nord d'Orneval. Ayant disparu à ce jour, il est possible que ces worgens aient finalement été délivrés par Velinde Chantétoile durant son voyage en Orneval.

- La meute Coeur-de-loup : Les spéculations concernant l'existence de la meute Coeur-de-loup sont nombreuses. Celle ci est brièvement apparue du côté de Havre-du-Soir, en Gilnéas. La seule information notable à son sujet est qu'elle était menée par Ignovus le Renégat. Aucune nouvelle n'est parvenue à son sujet.
avatar
Cordea
Admin

Classe : Voleuse

Voir le profil de l'utilisateur http://traquelune.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum